Aujourd’hui, je vous parle de l’intelligence émotionnelle et le NET. Je vous parle du rôle de la « Technique Neuro-Émotionnelle » (NET) dans le traitement chiropratique de certains problèmes neurophysiologiques.

Mais avant, je vous propose le visionnement d’une courte vidéo qui accompagne cet article où vous verrez et entendrez (entre autres) le témoignage d’un patient qui a subi deux opérations majeures à la colonne vertébrale sans être libéré de ses douleurs.

Guérison après 4 traitements.

Patric raconte comment depuis ses opérations les muscles d’une de ses jambes s’est atrophiés au point de trembler et devenir spasmodique dès qu’il voulait marcher et comment il souffrait le martyr.

Il raconte comment son chiropraticien qui pratiquait la méthode NET lui a proposé d’utiliser cette méthode après avoir confirmé par des tests de Kinésiologie Appliquée qu’il y avait une composante émotionnelle reliée aux douleurs dans son dos.

Comme il avait pratiquement tout essayé pour se soulager, il était prêt à essayer ce traitement.

Il raconte comment il ne comprenait pas (au début) comment ce système qui libère la charge émotionnelle pouvait avoir un lien avec ses douleurs. Il a toujours cru que ses souffrances étaient totalement reliées avec le trauma que ses deux opérations majeures dans le bas du dos n’ont pas réussi à soulager.

Il raconte enfin comment après seulement 4 traitements avec cette méthode (NET) il a été grandement soulagé de son mal.

Voyez cette vidéo de moins de 5 minutes (en anglais) qui présente également le fondateur de cette technique Dr Scott Walker, chiropraticien, qui explique le rôle des émotions face à la douleur.


Intelligence Émotionnelle.

Permettez-moi de vous exprimer ma version de l’intelligence émotionnelle.

Je vous livre le fruit d’une longue expérience de ma pratique de la Technique Neuro-Émotionnelle (NET).

La semaine dernière je vous ai parlé du NET en m’adressant à votre hémisphère gauche.

Cette semaine, je m’adresse votre hémisphère droit qui aime les images, les histoires, les concepts, la vision globale et qui n’hésite pas à se servir de son intuition pour percevoir le subtil.

L’intelligence émotionnelle va encore plus loin et d’une façon plus subtile.

Lorsque vous avez subi un traumatisme quelconque même s’il n’est que physique (chute, accident, mauvais mouvement, etc.), il y a une histoire dans cet événement.

Quand on se rappelle un trauma, on se rappelle aussi le cadre dans lequel ce trauma nous a impliqué.

Qui était présent, quel a été votre réaction émotionnelle, celle des participants s’il y a lieu, etc.

Vous portez cette mémoire colorée de son histoire comme une véritable forme pensée qui est restée accrochée à l’événement et donc toujours logée dans votre corps (neurophysiologique).

Le corps n’oublie jamais.

Par contre, la majorité des blessures et leurs histoires émotionnelles sont sans conséquence.

Cependant, vous et moi « transportons » tous des « moments difficiles » enfouis et il est plus que possible que ces informations (devenues inconscientes) aient le pouvoir de nous empêcher de vivre pleinement le « bien-être » auquel nous aspirons.

J’explique fréquemment à mes patients comment ces « formes pensées » représentent de véritables « stagnations énergétiques » de réels « nœuds » qui ont le pouvoir d’affecter littéralement votre fonctionnement global.

J’ai pratiqué l’acupuncture énergétique pendant plus de 40 ans. Je sais de quoi je parle quand je mentionne « stagnation énergétique ».

Les Chinois ont un parcours de plus de 5000 ans dans l’application de l’usage de l’acupuncture pour le traitement de la « douleur subtile ».

On reconnait aujourd’hui les ravages du stress post-traumatique.

N’avez-vous jamais pensé qu’il s’agisse d’une « présence énergétique » qui a le pouvoir de perturber profondément le comportement et l’expression vitale d’un individu.

Certains spécialistes parleront d’une véritable forme pensée (énergétique) qui se nourrit de son hôte et lui fait vivre toutes ces émotions qu’on qualifie d’anxiétés, d’angoisses et de peurs.

Ces stagnations sont un véritable fléau et on commence à peine à les reconnaître comme telles.

Imaginez l’effet positif sur le plan du comportement émotionnel de ne plus avoir à vivre avec cette présence intérieure devenue malsaine pour la relation à soi, à l’autre et à la société en général.

J’observe que l’effet de cette « libération » se fait sentir à tous les niveaux qui constituent le « Bien-Être » vital et global de l’individu.

Le pilier numéro 2 de la santé (le 3e est la toxicité et le 4e est la nutrition) concerne ces émotions devenues des stagnations énergétiques nées de traumatismes qui comportent un aspect émotionnel non résolu.

La Technique Neuro-Émotionnelle (NET) que je pratique depuis une vingtaine d’années et dont je vous parle davantage depuis un certain temps, a ce pouvoir de combiner plusieurs méthodes pour non seulement dénicher ces stagnations, mais de libérer leur charge dite émotionnelle.

La mémoire du participant est maintenue intacte.

C’est la charge émotionnelle et ses conséquences qui sont déracinées.

J’explique à mes patients à la fin d’une séance que tout se passe comme si cette énergie stagnante (bloquée) est enfin libérée dans l’ensemble du corps, ce qui est merveilleux, et que la circulation précédemment bloquée par cette stagnation a toutes les chances d’être enfin rétablie.

Cette récupération porte des fruits incalculables. Son action se répand sur tous les plans : corps, âme et esprit.

J’ai assisté à des récupérations qui représentent de véritables miracles.

Cette technique (NET) continue de m’impressionner et je trouve passionnant d’avoir à ma disposition cette méthode de guérison qui a une si grande influence sur tous les aspects de l’être, à commencer par le corps physique lorsqu’elle est présente.

Je n’ai pas fini de vous parler de cette technique chiropratique qui supporte bien l’objectif de « Bien-Être » « Wellness » dont aspire notre société moderne.


Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published.