Migraines, céphalées ou mal de tête?

Malgré le fait que les migraines, céphalées ou le mal de tête soient plus fréquentes au féminin, elles ne sont pas moins traumatisantes pour l’homme.

Saviez-vous qu’à une certaine époque (pas si lointaine) on considérait la migraine comme un mal d’ordre psychologique?

Même les scientifiques ont de la difficulté à préciser la cause spécifique et constante des migraines.

Par contre on reconnaît certains facteurs qui sont favorables au déclenchement de vos migraines à commencer par le stress.

Pour comprendre les ravages du stress pour la santé générale, téléchargez gratuitement mon « Livre Blanc » si vous ne l’avez pas fait encore.

Il faut savoir que la fatigue, l’alimentation, les périodes de changement hormonal, la prise de contraceptifs oraux, pour en nommer quelques-uns, sont des facteurs déclenchant les plus reconnus.

Il semble qu’un peu plus d’une personne adulte sur dix souffre de migraine au Canada et que chaque fois qu’un homme souffre de migraine, trois femmes en souffrent.

Vos maux de tête sont en fait des céphalées.

Pour mieux comprendre vos maux de tête, il faut savoir qu’on les décrit d’une façon différente et cela a donné à plus de 120 types de céphalées.

Ce terme « céphalée » regroupe plusieurs formes de douleurs et d’affections d’intensité et de type différent de max de tête.

Les plus courants sont la migraine et la céphalée de tension.

On peut décrire la migraine comme une forme de céphalée qui se manifeste avec force, qui revient de façon récurrente et qui a tendance à durer de 4 à 72 heures. Elles peuvent s’accompagner de troubles visuels ou digestifs tout en étant souvent dérangées par la lumière et le bruit.

Par contre, la céphalée de tension est la plus fréquente.

Nous assistons ici à des tensions au niveau des muscles de la mâchoire, du visage, du cou et parfois jusqu’aux épaules. Il arrive même que ce mal de tête particulier donne des sensations de serrement au niveau du front et des tempes.

Mal de tête (céphalée) ou spécifiquement migraine?

Beaucoup de ceux qui souffrent de migraines pensent à de simples maux de tête. Ils ont peut-être raison sur les deux plans parce que vous pouvez souffrir des deux en même temps. J’ai fréquemment vu des céphalées de tension devenir des migraines.

Si votre mal de tête affecte généralement un seul côté de votre tête accompagné d’une sensation de pulsation avec parfois des nausées et si vous recherchez le calme et à vous éloigner de la lumière, alors pensez migraines, c’est presque certain.

Les cycles (changements) dans votre corps sont peut-être déclenchant pour vous.

Les cycles sont présents dans les deux sexes, mais le cycle menstruel est le plus apparent et il est fréquemment générateur de fluctuations hormonales, particulièrement la chute du taux d’œstrogènes en fin de cycle pour la femme, favorisant le déclenchement d’une migraine.

On a remarqué d’ailleurs que la puberté est favorable au déclenchement des premiers symptômes de la migraine (dès l’apparition des premières menstruations), et pour certaines personnes, la ménopause entraîne la fin du déclenchement de ces migraines.

Pas facile d’expliquer la raison de ce phénomène, mais, il semble, qu’un faible taux d’œstrogènes a un effet de contraction sur les vaisseaux sanguins qui à leur tour a un effet sur le déclenchement des migraines.

Faire fonctionner les vertèbres du cou… Une solution évidente.

Si vous êtes aux prises avec un mauvais positionnement des vertèbres de votre cou ou avez été victime dans le passé de mauvais mouvements provoqués par une chute ou un accident par exemple, votre cou conserve la mémoire de ces incidents.

On parle alors de subluxation vertébrale.

Voici le résultat d’une publication dans le « Journal of Manipulative & Physiological Therapeutic » qui rapporte une étude où 84% de personne souffrant de migraines ou de maux de tête reliés à de la tension au cou. Ces migraineux avaient au moins deux subluxations importantes dans la région du cou.

L’ajustement chiropratique des vertèbres de votre cou a cet objectif de remédier à ce mauvais fonctionnement (dysfonctionnement) des vertèbres du cou.

Ce rétablissement de la mobilité des vertèbres cervicales a pour effet de stimuler votre système nerveux et d’améliorer la relaxation et le fonctionnement des muscles de votre cou et particulièrement ceux qui vont s’attacher à la base (l’arrière) de votre tête.

C’est ainsi que des milliers d’individus comme vous ont été soulagés de la douleur causée par la tension cervicale.

Aujourd’hui, je vous parle de céphalée, mais il en est de même pour toute douleur dont la cause est le résultat de tension dans votre structure corporelle.

Mon rôle comme chiropraticien…

Si vous souffrez fréquemment de céphalées et particulièrement de migraines, mon rôle est non seulement d’évaluer le fonctionnement de votre colonne cervicale et de son rapport avec celui des mouvements de votre tête, mais aussi considérer avec vous les aspects de votre mode de vie qui risquent d’avoir une incidence sur la fréquence et la gravité de vos crises, de façon à mieux les contrôler et à les éliminer si possible.

 

Obtenez Un Rendez-Vous Rapide Par Courriel

 


Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published.